Une semaine, 5 repas pour le soir.

Pas d’idée pour ces soirs de la semaine ? 🤔
Alors je vais balancer des idées en vrac, de trucs facile ou moyens (ça veut pas dire difficile, ça veut juste dire un peu plus long) pour omnivores.

Un peu de viande et une poêlée de pommes de terres fraîches et haricots verts congelés. En dessert un bout de fromage ou un yaourt… Rapide, équilibré !


Même idée, autre viande, autre poêlée (champignons grillés, carottes et haricots congelés + pomme de terres fraîches), pour les faims un peu plus grandes 😁
Quiche rapide, base moutarde en moitié/moitié. Moitié tomates cerises, moitié thon. Une mozarella bien étalée et un peu de comté râpé. Appareil : 1 œuf entier, de l’ail sec en poudre, sel, poivre et 1 petite brique de crème fraîche.
20min au four. Pas obligés d’en prendre un quart 🤣
Avec une petite salade fraîche c’est encore meilleur !


Une bonne petite soupe des familles. Ici touuuuut est permis ! On peut varier les légumes autant qu’on veut.
On fait cuire les légumes avec un bouillon, et quand ils sont cuit on les passe au mixer ou au blender en rajoutant l’eau de cuisson petit à petit jusqu’à avoir la texture qu’on veut.
On peut rajouter aussi du lait ou de la crème, ou encore de la vache qui rit, pour un effet plus gourmand et plus consistant.
Et pour partir dans de la folie complètement gourmande et calorique, quelques lardons grillés ou fines tranches de lard (au four), avec un morceau de pain frais…. C’est juste le bonheur !

Le coup de mou du mercredi soir. Envie de rien, juste envie de retomber en enfance. LE plat de régression par excellence : les pâtes avec du jambon et du fromage moulinés.
On cuit d’abord les pâtes, et au dernier moment on prépare les moulinés. Personnellement, je les fais séparément. Je met mes pâtes dans un bol, je rajoute le jambon, puis le fromage. Je finis par un petit bout de beurre pour finir et, salut, je mélange tout !

Poster un commentaire

Classé dans Astuces, Féculents et assimilés, fin de mois/on vide les placards, Gourmandises, Légumes et assimilés, plat complet, Salé, sauces, Tartes salées/Cakes/Pizzas/Quiches..., Viandes, Viandes, Poissons, Oeufs, vite fait

Jus de gingembre frais (et pâte, par extension)


Recommandations Dans un premier temps il semble important de signaler que les personnes avec des sensibilités cardiaques, des problèmes de coagulation, les personnes devant se faire opérer, ayant des problèmes biliaires (de type obstruction) doivent consulter leur médecin avant de consommer du gingembre (entre autre). Vous pourrez également chercher des informations complémentaires comme par exemple le site de l’île aux épices


Concernant les personnes sans pathologies particulières, le gingembre est plutôt un fortifiant, les différents sites que j’ai pu consulter conseillent de ne pas dépasser 15 à 20g de gingembre frais par jour.



Sachez tout de même pour finir, que le gingembre fait parti des aliments qui humidifient le corps. D’où sa réputation d’aphrodisiaque, alors qu’en réalité, c’est uniquement du au fait qu’il a une action sur la totalité du système sanguin.. autant que sur le système lymphatique, de fait sur le nez qui coule ou, plus important, l’abondance des règles ! (On évite donc à cette période, comme l’ail, les algues etc etc).

On évite donc également si on a un rhume persistant, une toux grasse… à moins évidemment de vouloir consciemment augmenter le taux d’humidité dans le corps et de savoir le gérer (le gingembre étant supposé aider à lutter contre la fièvre et augmenter la résistance métabolique, chacun y verra son intérêt premier !)

Les recommandations d’usage étant faites, je vous présente donc ma nouvelle addiction (tadaaaam) :

Le jus de gingembre frais (hourraaa)

Pour 1 litre de jus : 50 ou 100g de gingembre frais

  • Peler le gingembre (sauf s’il est extra frais et jeune). Plus vous en mettrez et plus l’infusion sera forte, « piquante ». Couper en morceaux. Mixer au robot/blender avec un peu d’eau (pour ne pas abîmer le moteur et les lames. Nous mettons environ l’équivalent d’une phalange). Déposer la pâte obtenue dans un récipient avec 1 litre d’eau et laissez infuser au frais pendant une demie heure

Une fois l’infusion faite, à l’aide d’un chinois passer le mélange comme suivant :
  • Le jus dans une bouteille avec bouchon (j’ai utilisé pour ma part une bouteille de limonade vide, en verre). Je rajoute un peu de sucre de canne ou de cassonade.
  • La pâte bien pressée dans une boîte avec couvercle (j’ai utilisé un pot à confiture classique).

Mettre le tout au frigo

Le jus : Certains le boivent tel quel, moi je trouve ça un peu trop fort alors je l’utilise plutôt comme une base :
comme un sirop, à doser celon les goûtsAvec de l’eau à température ambiante, ou fraîche. Je rajoute parfois quelques feuilles de menthe fraîches soit dans la bouteille, soit dans mon verreAvec de l’eau chaude, comme une tisane. C’est très agréable. Attention pour les personnes sensibles, si on en boit trop en fin de journée il pourra être difficile de trouver le sommeil ! (à petite dose au contraire, cela permet la détente).


La pâte: Elle ne se garde pas longtemps au frigo, quelques jours à peine. Vous pouvez l’utiliser fraîche dans plein de plats (soupes, viandes, légumes, mais aussi gâteaux et pâtisseries, boissons) ou bien la congeler en petites portions (dans un bac à glaçons par exemple, puis à transvaser dans un sachet) et l’avoir sous la main en cas de besoin !

Enjoy !

Poster un commentaire

Classé dans apéro, Boissons, condiments, conservation, Fruits et assimilés, sauces, Test(s), végétarien, vite fait

« Les Gourmandises de Goulaine » (confinement épisode #2)- Loire Atlantique (44)

Tests livraisons, on continue ! On avait déjà tenté un autre site, dont je parlerais plus tard (en vrai donc, c’est l’épisode 3 mais bon… On s’en fout un peu 😅)

Aujourd’hui c’était « Les gourmandises de Goulaine » (page Facebook du même nom, également site internet)

A priori initialement ils ne livraient pas sur Nantes habituellement mais, au vu de l’augmentation de la demande ils se sont adaptés. La livraison est à 5 euros (pour Nantes centre) et nous étions sur liste d’attente (la semaine précédente tous les créneaux ont été pris d’assaut). N’étant pas trop à court et ayant vraiment envie de tester cette boutique-ci (qui était pleine d’avis positifs), nous avons préféré attendre un créneau…. Qui a été le mardi suivant ! Nous n’avons donc pas beaucoup attendu au final !


Caisse de produits à 22 euros soit l’équivalent de 2 euros pour chaque catégorie de produit, ce qui en moyenne est raisonnable (par exemple les bananes c’est plutôt 1.80 en supermarché mais les œufs c’est plus de 2 euros donc on s’y retrouve).
Sous les navets il y a une botte de radis, des kiwis, des poires et des pommes…
Les fanes des légumes sont super belles et on pourra en faire de la soupe (donc c’est comme un produit supplémentaire !)

Côte produits carnés on a pris 4 (gros) pavés de saumon et 4 saucisses bretonnes (de bonne tailles aussi) pour 21 euros. Les produits sont préparés sous vide, ce qui permet une conservation un poil plus longue. La personne qui nous a livré nous a informés aussi qu’il y a également possibilité de les congeler si vous souhaitez les garder davantage. C’est top 😊

Pour 48 euros on a donc une livraison à la maison de produits de bonne qualité, en quantité, respectant les mesures préconisées : la personne s’est bien tenue à plus d’1 mètre 50 pour me transmettre les consignes de conservation, pas d’échange de main à main. Livraison le matin entre 10j et 12h30. À noter, ils ne gardent pas/ne récupèrent pas le cageot, donc prévoyez de pouvoir la porter/stocker chez vous.

Petit + : si vous êtes en immeuble, pensez à bien donner votre numéro de téléphone pour être appelés en amont et éviter aux livreurs d’avoir à toucher les interphones.. qui sont des nids à microbes ! (Bon les téléphones aussi, mais ce sont « nos » microbes, pas ceux de toute la population de l’immeuble et autre visiteurs, ce qui est tout de même un peu différent 😅)

Poster un commentaire

Classé dans Découverte : boutiques/shop, Découvertes : restos/boutiques, Fruits et assimilés, Légumes et assimilés, livraisons à domicile, papote et popotte, Test(s), Viandes, Poissons, Oeufs

Cuisine confinée #1

Je n’avais pas prévu d’écrire là dessus, mais bon allez zou, allons y Alonzo !

Vous manquez d’idées ? 🤔 Clairement on ne va pas se mentir, moi aussi. En réalité ce n’est pas vraiment les idées qui manquent, mais voilà… On ne peut pas aller sortir chercher ce brin de menthe, cette boule de mozza, les 2 carottes ou la poignée de noix de pecan dont on aurait besoin pour faire ce plat génial (alors qu’on a absolument tout le reste sous la main !)

Pour ne rien arranger, on est des humains basiques : on a envie pile du truc impossible à avoir, là, maintenant ( #privilégiés)

« J’ai envie d’un burger, d’une vraie pizza, d’une salade de chèvres chauds, je manque cruellement de fromage dans mon frigo »….😒 J’ai de la viande au congelo, des tomates, de l’emmental… Je ne suis clairement pas à plaindre.

On a fait plein de trucs : des cookies, une pizza maison, du rougail saucisses, des frites de patate douce, du jus de gingembre maison… Mais je suis frustrée de ne pas avoir la liberté habituelle. Pourquoi ? Pourquoi faut il qu’on soit comme ça, des gamins capricieux trop gâtés ? 🤔

Il faut vraiment que je me penche la dessus. En attendant je vais essayer de poster des idées simples, des goûts faciles, des ptits trucs que je pique par ci par là (et si c’est le cas, bien entendu je noterai l’origine de mes trouvailles)

Commençons par l’assiette d’hier soir : frites de patate douce, salade de tomates, œuf au plat.

Pour les frites et pour 2 :

  • 2 patates douces
  • Huile (une qui marche pour la cuisson)
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin
  • Herbes ou épices à votre goût

Allumer le four à 200/210 (th. 7), sortir la grille en amont et la recouvrir de papier cuisson. Pour le four, chaleur tournante c’est mieux si vous avez.

Couper les patates douces en frites pas trop épaisses (j’ai coupé en 2 dans le sens de la longueur, puis en tranches, puis en bâtonnets et à nouveau en 2). Dans un saladier mélanger tous les ingrédients. J’ai choisi simple : herbes de Provence et huile d’olive. (J’ai mis environ 3 cuillères à soupe d’huile).

Il faut que les frites soient bien enrobées. Déposer sur le papier cuisson, bien étalées en une seule couche. Mettre au four 20 minutes en surveillant de temps en temps. On doit pouvoir faire des frites d’à peu près tout je pense, en adaptant le temps de cuisson.

J’ai gardé le saladier pour ma salade de tomates, car il restait l’huile d’olive aromatisée (herbes, sel, poivre) en sus des frites. J’ai pelé 2 tomates puis les ai coupés en dès, grossièrement. J’ai rajouté du vinaigre et un peu de sel. Goûter, rectifier si besoin

Pour l’œuf, j’ai attendu la fin de la cuisson des frites, pour qu’elles n’attendent pas trop et ne refroidissent pas. Il faut que la poêle soit bien chaude. Un peu de matière grasse peut aider, le mieux c’est un mini mélange de beurre et d’huile (en tout cas ma maman me l’a appris comme ça 🤔). Pendant que l’œuf cuit, je rajoute du comté râpé (beaucoup trop) dans le blanc, car je n’aime pas le blanc doeuf 😅. Un tout petit peu de fleur de sel, un tour de moulin à poivre et hop c’est prêt !

Pour le dessert, une tartine de fromage frais sur une biscotte craquante et c’est le bonheur !

Poster un commentaire

Classé dans Légumes et assimilés, plat complet, Salade, Salé, Viandes, Poissons, Oeufs, vite fait

Fake Cake citron pistache

C’est une recette qui tourne pas mal sur les réseaux sociaux et, parce que c’est une pub, difficile de passer à côté !

Alors, c’est une pub pour l’anniversaire de la margarine Le Fleurier (Difficile aussi de ne pas citer la marque, étant donné que c’est leur pub, leur recette, leur produit…)

À la maison il y a des amoureux de la pistache et le cake semblait vraiment être parfumé.. du coup j’ai eu envie de tenter le coup.

Je donne la recette complète et initiale mais j’ai procédé à quelques modifications pour ma part, adaptation oblige !

  • 240g de farine
  • 250g de margarine
  • 250g de sucre
  • 6 oeufs
  • Le jus de 6 citrons + quelques zestes + le jus d’un citron pour après la cuisson
  • 1 sachet de levure
  • 20g de purée de pistaches
  • Une poignée de pistaches natures émondées à mettre sur le cake avant cuisson
  • Encore un peu de margarine, à mettre tout le long du cake avant passage au four
  • Ce cake était fait au robot, puis mis dans un moule avec du papier cuisson, 35min au four à 180°C. Une fois cuit, presser le dernier jus de citron sur le gâteau.

Les modifications :

Pas de margarine chez nous, du coup remplacée par du beurre.

Idem, étant un peu frileuse, je n’ai mis que le jus de 4 citrons (l’équivalent en jus déjà prêt soit environ 200ml) au lieu de 6. Je n’ai pas pressé le citron en post cuisson.

J’ai également réduit la quantité de sucre à 150g

Ma pâte de pistache était de la purée de pistache et j’en ai mis 35g. Mes pistaches n’étaient pas émondées et j’ai du les décortiquer moi même (c’était l’alternative la plus abordable pour moi, la pâte de pistache étant déjà très chère). Il me restait de la poudre de pistache par contre, j’en ai rajouté sur le dessus avant cuisson pour amplifier le goût.

La recette terminée et avant cuisson, il fallait mettre un boudin de margarine sur toute la longueur du cake, je me suis abstenue.

Les observations :

La texture de l’appareil était plutôt très mousseuse, à cause de la réaction beurre/citron.

Le cake n’est absolument pas vert fluo comme dans la vidéo : soit c’est du à la différence purée/pâte de pistache, soit leurs ingrédients étaient bourrés de colorants (on aurait dit un cake au thé matcha)

J’ai fait l’erreur de prendre un moule en verre, ma cuisson a été rallongée de 20min et encore. Mais sinon le goût de citron est pile ce que j’en attendais (surtout je pense avec la réduction de sucre). Au final il manque un tout petit peu de cuisson mais j’aime assez comme ça, donc ça ira !

Alors est ce du au beurre, au citron, à la cuisson écourtée..? En tout cas le cake c’est pas sec du tout, moelleux à souhait et très parfumé.

J’aurais dû mettre plus de pistaches sur le dessus.

Bon. Et si je vous dit que depuis que je l’ai fait, même le chat essaie d’en voler ? 🤔 (j’ai un chat fan du citron, c’est étrange mais c’est comme ça !)

Désolée pour la teinte orange, il faisait nuit quand je suis rentrée, lumière de la cuisine plutôt bof ! 😅

Poster un commentaire

Classé dans Découverte : "fake making", Découverte: recettes du net, Dessert/Goûter, Féculents et assimilés, Gourmandises, produits laitiers, ptit déj, Sucré, tartes sucrées, gâteaux, etc

« Original So Fresh Hamburgers » à Nantes

À Nantes, sur les quais près de l’île de Versailles, juste à l’arrêt de tram « Saint Mihiel »

Une terrasse avec du mobilier bois/métal (🤘) , une petite boutique… commande au comptoir.

On peut manger sur place, où bien demander à emporter et apparemment il y a aussi des livraisons !

Le service est rapide, les gens sont sympa, les produits sont frais et bons.

Pour 2, avec chacun un burger et accompagnement, une portion de « dirty fries » en supplément et deux bouteilles d’eau plate, on en a eu pour 27€ environ (26 et des patates).

En accompagnement des burgers, c’est soit frites, soit salade coslow. La sauce salade est donnée séparément.

Le pain des burgers est très chouette et moelleux. On n’en a pas demandé mais on peut également avoir des sauces pour les frites ou mieux pour 1 euros supplémentaire, la sauce au fromage maison (sur les frites ou les nuggets).

Les burgers sont soit boeuf, poulet ou végé et tout est bien expliqué sur la carte. Burger seul = 1 euro de moins (mais ça aussi c’est indiqué, suffit de tout lire ^^) ceux au boeuf existent également en version « raw », sans garniture, sans sauce.

Il y a des desserts maison, pas testés ce jour mais je vous tiens au jus à l’occasion ! 😅, parce qu’en fait, de mon côté j’étais full !! Je n’ai pas fini ma salade et il me restais 3 crocs dans mon burger. Sooooo miam.

On a vu qu’ils font aussi le burger du moment (là c’était chili) mais pour savoir combien de temps durent les « campagnes » et s’il y en a régulièrement, comme on dit « la suite au prochain numéro »

Poster un commentaire

Classé dans accompagnement, condiments, Découvertes : restos, plat complet, Salé, Sucré, végétarien, Viandes

Nouvelle catégorie ✌️

Nouvel onglet sur le blog, un ptit mot rapide sur des restos

L’idée n’est pas d’être (ni de se prendre pour une) testeuse ou critique, juste de dire un petit mot sur les endroits que j’ai trouvé bons et sympas, histoire de partager des adresses et aussi de donner un peu de renouveau sur mon blog, qui s’essouffle un peu (il faut dire que j’ai peu d’envies et de motivation en ce moment.).

💮💮💮💮💮💮💮💮💮💮💮💮💮💮

Introducing (the fabulous) Ernest

Parfois, sur les photos, il risque d’y avoir un petit bouchon à moustaches, coiffé d’une capsule. Il s’agit d’Ernest, une petite mascotte que je traîne un peu partout depuis l’hiver 2017.

J’essaierai d’éviter au maximum sa présence, (sachant qu’il a déjà une page Instagram dédiée et, surtout, que ce n’est pas du tout le sujet ici), mais souvent dans les restos j’ai fait des photos avec lui et je n’ai pas forcément pensé à en prendre sans lui.. Donc au moins pour les anciens restos, il sera souvent présent, je m’en excuse par avance !

Poster un commentaire

Classé dans Découvertes : restos, Gourmandises, papote et popotte

Gâteau au citron sans beurre/sans lactose

Une fois n’est pas coutume, après avoir écumé de nombreux sites internet, j’avoue que trouver quelque chose qui semble parfait, ça tombe à pic et ça motive l’envie de cuisiner !

En effet, à chaque fois il me manque trop « d’ingrédients de base » pour pouvoir tester les recettes qui sortent du répertoire de l’omnivore lambda que je suis (flexi mais bon.. Omni du coup).

Cette fois ci, youpi ! il ne me manque que la farine de riz. J’en avais et je l’ai bêtement utilisée dans une recette de Baozi que j’ai complètement foirée. Un peu déçue mais, comme nous ne sommes pas au régime « sans gluten », je vais remplacer par ce que j’ai à la maison.

La recette originale vient d’un site qui regorge de petites recettes très sympa Biodelices.fr (lien direct sur la recette du gâteau)

Ingredients:

3œufs /140g de sucre blond/ 70g d’huile d’olive puis 70g de poudre d’amande/20g de fécule de maïs /60g de farine/1/2 sachet de levure et pour finir 8cl de jus de citron.

40min à 175°C

Je n’ai donc modifié que la farine de riz, remplacée par la farine classique de blé.

Mes petites notes pour la prochaine fois (parce que c’est tellement bon que je ne doute pas une seconde que je le ferais encore) : il me faudra penser à mettre un peu moins de sucre et également à prendre une huile d’olive un peu moins « puissante » (celle qu’on utilise en ce moment est de fabrication artisanale et un peu trop « forte », du coup). Et puis… La farine de riz ! 😎

Le gâteau à coloré très vite (dans les 10 premières minutes) j’avoue que j’ai un peu pris peur et, même si je n’aime vraiment pas ça, je l’ai couvert d’une feuille d’aluminium pour éviter qu’il ne brûle.

Mon plat faisant 24cm et non 18, il a moins monté que sur la recette originale.

J’avais un peu baissé la température du four, (je ne maîtrise toujours vraiment pas bien ce four, il cuit très fort) et on voit clairement une très fine ligne un peu moins cuite. Cela ne nous a pas dérangé, au contraire, mais la prochaine fois je ne baisserais pas la température (gnark !)

Ce gâteau est impressionnant. Il sent l’huile d’olive, oui, mais a clairement goût de citron. Il est léger et absolument pas « friable », au contraire très moelleux.

A refaire, sans hésitation !

Poster un commentaire

Classé dans Découverte: recettes du net, Dessert/Goûter, Féculents et assimilés, Gourmandises, ptit déj, sans beurre, sans lactose, Sucré, tartes sucrées, gâteaux, etc

Sans lactose ? 🤔

Voici un sujet qui a le mérite de nous avoir transformés en Sherlock et son cher ami le Dr. Watson !

B. s’est vu conseiller par le médecin de stopper le lactose, pour des raisons d’inflammations musculaires. Cela nous a permis de constater la complexité de la démarche. Le lactose ou tous les produits laitiers ? 🤔

Même le médecin n’était pas clair sur le coup, ses explications laissant un peu à désirer.. Et après nos (nombreuses) recherches, il ne semble pas que ça soit très clair en règle générale en France, que ce soit le corps médical, comme les industriels !

En effet, une inflammation n’est ni une allergie ni une intolérance digestive, or les conseils sur le « sans lactose » en France portent en majorité là-dessus.

De plus, certaines personnes semblent être allergiques non pas au lactose (sucre du lait) mais à la caséine (protéine du lait) . Là encore, on voit un joli mélange d’informations un peu partout et le grand néant si on pousse la démarche.

Quand on cherche « sans lactose » on tombe sur tout et n’importe quoi. Des sites pro-produits laitiers qui minimisent clairement le problème pour en tirer avantage (vive la propagande), aux sites de recette « healthy« cherchant à tout prix le sans ceci cela, comme le « sans beurre ».. alors que le beurre contient très peu de lactose en réalité… 😒 (pour tout dire, on a trouvé certaines margarines en contenant davantage que le beurre)

Sans lactose ne signifie pas « sans aucun fromage » non plus, comme c’est pourtant l’idée générale dispensée un peu partout.

Les végans sont bien les rares à ne pas avoir de question à se poser : Pas de produits laitiers, pas de viande, pas de produits industriels préparés : pas de lactose ni de caséine.

Pour les intolérances/allergies à la caséine, j’ai trouvé ce site ci qui, je trouve (après en avoir consulté 150 au km2) est plutôt bien expliqué. Il en est de même pour la question du lactose (le beurre n’est pas mentionné).

De nombreux sites proposent de leur côté la quantité de lactose par type de produits et, même si suivant les sites on peut noter des disparités plus ou moins importantes, on a une vision plus générale de la chose.

De notre côté, après presque deux mois sans lactose (produits laitiers en général mais aussi « traces de », « peut contenir » etc.. ce qui demander à penser à tout un tas de chose très poussées et qui ne sauteraient pas forcément de suite à l’esprit comme… le pain en boulangerie (et oui !) la préparation du levain pouvant être faite à base de lait !)

Bref, faute de résultats probant physiques sur B. et sans accès à un avis médical pointu, nous avons opté pour la solution intermédiaire suivante : supprimer tout ce qui contient plus d’1g de lactose pour 100g ou plus.

Il nous reste donc concernant les produits laitiers : le beurre, le lait « facile à digérer », certains fromages.

Pour les produits « autres » : les crème de soja, de coco, de millet etc. , les laits végétaux (déso pas déso, moi, tant qu’on dira « lait démaquillant », je dirais « lait végétal », ya pas de raison. Gros f**ck les lobbies de l’industrie alimentaire sur ce coup là 😒 ) en tout genre, desserts, glaces (issus de la filière vegan principalement).

Comme toujours en alimentation, une fois le cadre posé, je n’ai pas l’impression qu’on me « vole » quoi que ce soit. L’alimentation qu’elle soit paleo, végé+, vegan etc m’est toujours apparue comme « un truc en plus », de nouvelles pistes, de nouveaux aliments (le fromage vegan est juste tellement bluffant et whaaaaou 🤤 et que dire du faux gras dont je ne me passe plus aux fêtes de fin d’années !! ), là où la majorité de mon entourage fait toujours une tête de 4 pieds de long comme si on les avait punis et sont très rétissants ne serais-ce qu’à goûter… (c’est là moi qui ai du mal à comprendre…. 😒)

Voilà ! A suivre !

Poster un commentaire

Classé dans papote et popotte, produits laitiers, sans lactose

Toxine botulique

J’en profite comme je parle de stérilisation, conservation etc etc.. :

Mise en garde pour les conserves (en général) en particulier celles dans l’huile, mais pas uniquement: les pots non stérilisés ainsi que les aliments mal lavés et mal cuits, les conserves mal stérilisées (qui ne font pas « plop » à l’ouverture, qui sont déformées et/ou bombées, les conserves de verre présentant des bulles etc.. ) peuvent représenter des risques sanitaires (toxine botulique).

Cette toxine n’est pas décelable à l’odeur au goût ou à la couleur. Il faut donc être particulièrement soigneux lors de la préparation des conserves, certaines confitures (tomate, contenant des légumes), plats maison à conservation dans l’huile, sous vide etc etc.. Cela ne concerne quasiment pas les fruits (du fait de leur taux d’acidité/ph).

Je ne suis pas une lumière en la matière mais un point info me semblait important.

Beaucoup de sites internet en parlent (santé, cuisine) et l’information est quasi systématiquement abordée dans les nouveaux livres de cuisine abordant le thème des conserves.

La chaleur et l’hygiène restent les meilleurs moyens de lutter contre la bactérie.

J’ai trouvé un exemple de site très chouette qui explique très bien tout ça notamment pour la conservation à l’huile : ici.

Poster un commentaire

Classé dans Astuces, condiments, conservation, papote et popotte